LE BREXIT

LE BREXIT

La fin de la semaine dernière était particulièrement captivante pour se régaler du vaudeville européen qui nous a été donné en spectacle ; un excellent scénario bien préparé, bien écrit pour nous faire vivre la lutte épique entre le Royaume-Uni et les 27 autres membres avec un suspens insoutenable dégagé par une intrigue inénarrable. Les interprètes, Monsieur Cameron dans son rôle d’inflexible défenseur des intérêts britanniques, anti-européen dans l’âme mais rappelant son opposition au ‘’Brexit’’ lors du référendum qu’il a lui-même souhaité ! Monsieur Tsipras dans son rôle bien connu de maître-chanteur, …..qui a vite déchanté d’ailleurs ; bref, ces comédiens étaient parfaits et les autres seconds rôles tenaient parfaitement leur place dans le spectacle, tous méritaient un oscar pour leur représentation bien orchestrée. Comme dans toute bonne intrigue, Il n’y a eu en baisser de rideau, ni gagnant, ni perdant dans un accord équilibré, suivant les intervenants eux-mêmes sauf naturellement l’Europe, mais c’est la consécration d’une mort annoncée, ‘’Le Chant du Cygne’’  en quelque sorte! Quel spectacle, on en redemande, surtout que lors de la prochaine représentation, c’est le peuple britannique qui sera le seul acteur, souverain dans sa destinée, en décidant démocratiquement du scénario, et c’est bien ainsi !

Entretemps, le Parlement européen aurait aussi à débattre de l’accord dégagé par le Conseil européen et qualifié par les acteurs eux-mêmes d’équilibré, alors que les Eurodéputés pourraient ne pas entériner cet arrangement. Ce débat devrait se tenir ‘’séance tenante’’, y aurait-il donc pareille urgence pour aborder cette matière ; cette précipitation à tenir une séance plénière est assez étonnante et même préoccupante alors que le référendum sur le ‘’Brexit’’ se tiendra le 23 juin prochain ! Y aurait-il possibilité pour le Parlement européen d’invalider l’accord conclu au niveau du Conseil européen ?

De deux choses l’une, ou bien l’accord intervenu  à l’unanimité des pays membres est déjà  approuvé tacitement entre le Conseil et le Parlement, (ce qui me semble l’évidence même) auquel cas, une réunion pour prononcer un vote acquis d’avance ne sert à rien  ou bien effectivement cet accord voudrait être entériné par les Eurodéputés pour justifier une prérogative décisionnelle suprême, ce qui permettrait de démontrer que le Parlement est un acteur incontournable face aux Chefs d’Etat ! Deux Eurodéputés luxembourgeois ont donné de la voix dans la fosse d’orchestre de ce brillant spectacle pour manifester l’un, sa désapprobation sur la partition jouée par son ancien Président en lui signifiant la faute qu’il avait commise d’offrir à la Grande-Bretagne un ‘’fair deal’’, l’autre, pour dénoncer la discrimination dont la Grande-Bretagne ferait preuve vis-à-vis de certains citoyens européens et déjà menacer de voir la Cour de Justice européenne se saisir de cette atteinte aux principes de l’égalité entre citoyens européens. Nous sommes petits par la taille dans le concert des nations européennes mais grands par la voix dans nos ‘’cœurs’’ européens.

C’est néanmoins le référendum proposé aux citoyens qui en décidera démocratiquement, nonobstant le vote du Parlement européen et c’est bien ainsi !

Dans ce contexte de délibérations urgentes du P.E., Il faut vous rappeler que votre noble assemblée n’a pas encore pris position sur le PNR, proposition que vous avez maintes fois reportée mais à laquelle vous n’avez pas pu vous soustraire en raison des tueries barbares de Paris qui ont ébranlé l’opinion et qui ont provoqué l’urgence indispensable à l’époque mais le temps passe et l’opinion est moins sensible au terrorisme…..jusqu’au prochain attentat !
 Proposition sur les données des dossiers passagers de l’UE (données PNR)
Justice et affaires intérieures − 14-12-2015 – 12:27
Un accord provisoire conclu par les négociateurs du Parlement et du Conseil le 2 décembre 2015 sur une directive européenne réglementant l’utilisation des données des dossiers passagers (PNR) à des fins de prévention et de détection de formes graves de criminalité et d’infractions terroristes ou d’enquêtes et de poursuites en la matière, a été approuvé par la commission des libertés civiles le 10 décembre 2015 par 38 voix pour, 19 voix contre et 2 abstentions.
La proposition de directive sera mise aux voix en session plénière début 2016. !
Nous sommes maintenant fin février et à ma connaissance aucun vote n’est encore intervenu ; il devrait maintenant être mis à l’ordre du jour lors de la session plénière du 7 au 10 mars 2016. Qu’en est-il ?
Il est vrai que cette proposition ne crée pas l’enthousiasme parmi vos membres ; en commission, celle-ci a été adoptée timidement, 28 voix pour, 19 contre et qu’elle n’aura pas le même retentissement médiatique 3 mois après les tueries du ‘’Bataclan’’. Faut-il d’autres attentats pour vous rappeler l’urgence d’application de cette directive ?

Le BREXIT, présente l’immense avantage d’une médiatisation importante ce pourquoi, le Parlement européen ne pouvait en aucun cas être mis sur la touche dans ses prérogatives.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire